Laboratoire ‘600 (Seicento) est née en 2010 de la main de Franco Pavani. L’ensemble associe le grattage des instruments d’époque avec lesquelles explore un répertoire presque inconnu de la période de la Renaissance et du début du Baroque. Le projet a comme objectif la présentation dès résultats fascinants de cette investigation musicale, basée aussi sur une vaste investigation scientifique: dissertations et études sur le continuo.

Aprés sa naissance l’ensemble joue rapidement en Autriche, Allemagne, Belgique les Pays Bas, Espagne, Portugal, Pologne et Slovénie, C’est grâce au nombre important de concerts et à leur réussite que l’ensemble a pu établir une relation perdurable avec Glossa, discographie espagnole qui soutien l’incroyable répertoire exploré par l’ensemble, ainsi que avec Pino de Vittorio. Siciliane, est le CD début du groupe paru en Mai 2013. Siciliane est un voyage dans la musique de Sicile entre les 16ème et 17ème siècles. Le disque inclut des chansons d’une beauté exceptionnelle ainsi que des performances de Pino de Vittorio d’une formidable intensité. Dans cette saison le groupe débute au Festival Radovljica en Slovénie, au All´Improvviso Festival à Gliwice/Poland, au Bucerius Forum à Hamburg, au Concertgebouw Amsterdam, au De Bijloke à Gent, en Espagne au FEMAS à Seville et à La Coruña, aussi que au Terras sem ombra à Beja et Le Nuits de Septembre à Liège.La prochaine parution en CD de la discographie Glossa inclura le premier enregistrement des Lamentations de Alessandro Della Ciaja avec Roberta Invernizzi. Le deuxième parution inclura la collaboration avec Pino de Vittorio et sera dédiée à la musique de Calabre. “Le concept derrière Laboratoire Seicento est de jouer de la musique italienne dans des instruments pincés. Nos projets s’inspirent toujours des longues investigations dans archives et bibliothèques. Le nom Laboratoire 600 se refait à un moment crucial dans l’histoire de la musique, le 17ème siècle. C’est en ce moment que la musique occidentale a pris la forme sous laquelle nous la connaissons aujourd’hui: les performances d’opéra, une nouvelle attention portée aux solistes et à la virtuosité, etc. Ce siècle est bien le début d’une nouvelle ère musicale qui a su préserver la culture sacrée et séculaire des siècles précédentes en consonance avec la connaissance et le répertoire de musique populaires. Une raison de plus pour bien aimer cette période.  Notre rêve et espoir, la direction quotidienne dans notre travail vient de ce principe: les racines ancrées dans la terre et les ailes qui nous amènent aux ciels.“ (F. Pavan)
Pino de Vittorio ©Rino TrasiActeur et chanteur, Pino de Vittorio est né à Leporano, prés de Taranto. Il a travaillé pour la préservation des traditions populaires de sa région natale, Puglia. Avec Angelo Savelli il a crée la compagnie théâtrale Pupi e Frasedde. Il a fait partie de la compagnie dirigé par Roberto de Simone et joue dans certaines de ses œuvres les plus importantes: Mistero napolitano, Li Zite ´ngalera, Opera buffa del Giovedì Santo, La Gatta Cenerentola, Stabat Mater (avec Irene Papas), Requiem in memoria di Pier Paolo Pasolini, Le 99 disgrazie di Pulcinella, Il drago – chaque spectacle a connu le succès dans tout le monde, dés Berlin à Édimbourg, dés New York à Buenos Aires.

En tant que chanteur d’opéra, il a débuté au théâtre de San Carlo à Naples, avec Crispino e la comare par les frères Ricci. Cette pièce a été jouée au Théâtre de La Fenice à Venice, et au Théâtre des Champs-Elyseés à Paris. Il a était souvent invité à participer au Maggio Musicale Fiorentino, en chantant dans différents opéras comme l’Orfeo de Monteverdi de Luciano Berio. Dans les Settimane internazionali à Naples, il a joué dans L´idolo Cinese de Paisiello, Pulcinella de Stravinski dirigé par Massimo De Bernardt, et dans L´Histoire du soldat, dirigé par Salvatore Accardo. Avec Rinaldo Alessandrini il a joué le role de Nutrice dans L´incoronazione di Poppea de Monteverdi, à Salamanca, à l’Opéra de Paris et au Teatro alla Scala à Milan.  Il a joué à Londres en Dafne par Marco De Gagliano pour la Famille Royale. Pino de VIttorio travaille régulièrement avec l’ensemble I Turchini dirigé par Antonio Florio (connu jusqu’a 2010 sous le nom La Capella della Pietà dei Turchini), avec qui il joue dans des prestigieux festivals internationaux sous la direction de Antonio Florio. Il a joué dans La colomba ferita de Francesco Provenzale (théâtre San Carlo de Naples, théâtre Massimo à Palermo), La finta cameriera de Gaetano Latilla, Pulcinella vendicato de Paisiello (théâtre Bellini à Catania, et dans Mexico City), Li zite ´ngalera  (théâtre Piccinni à Bari), La festa napoletana et Il disperato innocente de Francesco Boerio (Clermont-Ferrand), La Partenope de Leonardo Vinci (théâtre San Carlo à Naples, Leon, Santander, Séville, A Coruña), L´Ottavia de Domenico Scarlatti (San Sebastian). Avec I Turchini il a enregistré plusieurs CDs pour Opus 111, Naïve, Eloquentia, Glossa Symphonia.